Qu’avez-vous à me regarder comme cela ? Vous voulez ma photo ? Remarquez… vous l’avez déjà ! Vous vous demandez ce qu’une fille comme moi fait ici ? Pour être franche, je me suis posé la même question. Et j’ai la réponse. Vous avez deux secondes ? je vais vous raconter.

D’abord, on fait un arrêt sur image ou plutôt sur le son parce que c’est vrai quoi… on ne s’entend pas avec tous ces kart qui tournent devant moi et le MD88 au-dessus qui me sature les tympans.

MD88 ? c’est pas parce que je suis une latinos à lunettes noires, avec un châle de perles sur les épaules que ça vous autorise à douter. C’EST un McDonnell Douglas MD-88. Allez vérifier si vous ne me croyez pas !

Comment je le sais ? parce que je retiens tout : le temps de gestation de l’ornithorynque (10-14 jours), la capitale du Turkménistan (Achgabat), la date d’anniversaire du mari de la nièce de la voisine (31 mars 1985). Tout ! Ma tête enregistre tout. Voyez par exemple, pour un calcul comme 5,7 x 1,9 je n’ai pas besoin de le poser, ça fait 10,83 ! Je connais les résultats de toutes les opérations par cœur. D’ailleurs, ça ne plaisait pas beaucoup à mon épicier de père que j’aille plus vite que sa vieille caisse enregistreuse à rouleau de papier. Chez nous, les filles, ça ne doit savoir rester à sa place. Vous connaissez « soit belle et tais-toi. » ? c’est ce qu’on attend de vous quand vous vous appelez Carlota et pas Carlos.

« Belle », ça pouvait me servir alors j’ai fait des efforts qui me satisfont – je ne vous autorise aucun commentaire. Quant à « tais-toi », à l’école, je suis facilement rentrée dans le rang. Une petite erreur par-ci, un gros contre-sens par-là et personne n’y a vu que du feu : « élève moyenne » disaient mes bulletins. De quoi rassurer ma mère qui de son côté s’inquiétait qu’une « fille trop intelligente fait peur aux garçons ». Alors, comme moi j’aime bien les garçons – décidemment, vous en avez des préjugés : je les aime « en tout bien, tout honneur », je vous rappelle que mon père est latinos – j’ai réussi mon camouflage et j’ai eu à mon actifs quelques braves soupirants.

Mais j’oubli de répondre à votre question… Là, je regarde Benny qui est en tête d’une course. Benny plaît à mon père, à ma mère, et à moi ? un peu… Je voudrais qu’il gagne car cela le consolera de ce que j’ai vais lui annoncer. Je le quitte. Lui. Mes parents. Et cette vie factice. Il y a un mois, ma copine Linda m’a inscrite de force à un concours d’une université. Je me suis appliquée et… j’ai pulvérisé les scores ! Du jamais vu, ont dit les recruteurs ! Ils m’ont offert une bourse, une chambre dans leur campus… bref ils ont déroulé un tapis rouge qui m’a fait rêver et j’ai dit « oui ».

Je pars. Là-bas, il doit bien y avoir des garçons qui apprécieront que je parle !

photo d’Ursula Madariaga

Atelier bric à book #299

 


Je participe à cet atelier pour progresser alors n’hésitez pas à commenter sincèrement pour faire la chasse à toutes faiblesses, erreurs, longueurs, fautes d’orthographe… Merci de votre honnêteté.